Ostéopathie et grossesse

par Anne BENOIT  -  21 Novembre 2014, 09:15  -  #Ostéopathie et grossesse

Durant la grossesse, l’organisme de la future maman va devoir faire des efforts d’adaptation pour assumer les contraintes mécaniques liées à la croissance du bébé.

Le bassin maternel, la colonne vertébrale et la cavité abdominale vont s’organiser de manière à répondre aux contraintes mécaniques et physiologiques engendrées par le mobile foetal.

 

Fotolia 5355984 XS

L'ostéopathie durant la grossesse a 2 objectifs:

- Soulager les désagrements et douleurs liés à la grossesse.

- participer à l'adaptation posturale de la mère autour du foetus dans une dynamique de confort et de prévention. L'harmonie du foetus et son confort dépend essentiellement de l'équilibre de l'organisme maternel. L'ostéopathe permet à l'enfant d'effectuer sa croissance dans un environnement propice et harmonieux.

 

 

Quand consulter un ostéopathe pendant la grossesse?

Douleurs lombaires, dorsales et cervicales

- Douleurs de type sciatique

- Douleurs de bassin et au niveau du coccyx

- Troubles digestifs: aigreurs estomac, inconfort digestif...

- Jambes lourdes 

- Hémorroïdes, maux de tête...

- Travail de préparation des muscles du périnée

- Certains cas d'utérus hypercontractile responsable de menace accouchement prématuré 

- Cas inexpliqués de retard de croissance intra utérine

 

Quelques explications

 En ostéopathie, une règle est primordiale et s’applique parfaitement pour cette période de la vie qu’est la grossesse: «la structure gouverne la fonction». En résumé, si un organe est bien formé, symétrique et en harmonie avec son environnement notamment par rapport à son sytème d'amarrage, la fonction de cet organe s’en voit améliorée.

Ainsi, durant la grossesse, le développement du foetus sera optimal dès lors que l’environnement maternel sera équilibré et sans tension perturbatrice. Le bébé va grossir au sein des organes abdominaux et l’utérus va s’expandre dans la cavité abdominale.

Cependant, si les organes internes de la mère sont mal positionnés, la croissance utérine se fera de manière asymétrique. Le bébé se verra "refouler" et devra adopter des contorsions plus ou moins confortables pour maintenir sa croissance. Il n’est pas rare en cabinet de voir arriver des femmes enceintes avec l’utérus dévié à droite ou à gauche et repartir avec un ventre bien rond, symétrique et plus «gros», sans parfois avoir touché l’utérus. 

grossesse anat

Dans ces situations, le bébé a senti les organes maternels se relâcher et reprendre leur place et en un instant il occupe l'espace libéré par l'ostéopathe,  et peut à nouveau bouger à sa guise.

Le poids du bébé va entrainer une «cambrure» importante chez la mère. Il s'agit d'un phénomène normal mais comment cela peut il se produire harmonieusement et sans douleur si quelques vertèbres ou le sacrum sont fixées dans une position.

 L'ostéopathe peut déceler ces blocages et les corriger avant qu'ils n'entrainent de douleurs. D'où l'intérêt de consulter régulièrement durant la grossesse.

L’harmonie anatomique de la mère est primordiale pour l’harmonie du foetus.

Une consultation préparatoire à l'accouchement

Il est fortement conseillé de voir un ostéopathe courant du 9ème mois afin que ce dernier vérifie et corrige les blocages ou tensions des éléments osseux et musculo ligamentaires du bassin.

      Fotolia 292187 XS   

 

Pour venir au monde, le bébé va devoir se frayer un chemin dans le bassin maternel.

Il va positionner sa tête de manière à s’insinuer dans les  diamètres du bassin maternel.
Ce sont les contacts osseux du bassin de la mère qu’il va rencontrer sur son passage qui vont le guider et lui imposer de tourner la tête de tel ou tel côté.

 

 

Lors de la dernière étape de l’accouchement, la tête du bébé va venir prendre appui sur le pubis, si ce dernier est asymétrique, l’appui de la tête sera aussi asymétrique et engendrera dans de nombreux cas, un blocage cervical chez le nourrisson et une tête aplatie à l’arrière quelques semaines après. Plus le bassin de la mère sera symétrique et mobile, mieux l’accouchement se passera et le crâne du bébé sera préservé des  asymétries que nous constatons dès la naissance.

L’équilibre osseux du bassin est important mais de lui dépend aussi l’équilibre et la biomécanique du plancher pelvien.

Plancher formé par les muscles qui viennent fermer le bassin et qui supportent les orifices vaginal, urinaire et anal. Cette musculature joue un rôle majeur lors de l’accouchement car ce sont ces  muscles qui servent de point d’appui à la tête du bébé pour effectuer le rotation finale  durant l’expulsion. L’ostéopathe vérifiera la tonicité de ces muscles et pourra collaborer avec les sages femmes dans un travail de rééducation périnéale. Ainsi, il est important de ne pas négliger la rééducation périnéale même après une seule grossesse.

 

Une consultation après l'accouchement

Dans les suites de la naissance, le corps de la mère doit se réadapter à son nouvel état. Les muscles du périnée ont été fortement sollicités lors de l'expulsion et le cas échéant lors d'épisiotomie. Il est très important que la femme consulte un ostéopathe afin de rééquilibrer le bassin et son environnement. Il est préférable de consulter l'ostéopathe une fois avant de commencer les séances de rééducation périnéale.